LA PAGAILLE LOIN LES DEUX MEUFS

[Interview] A la rencontre de La Pagaille

LA PAGAILLE LOIN

A l’occasion de la sortie de leur EP « Loin », nous sommes allées à la rencontre de La Pagaille, curieuses de découvrir cette « attitude pagailleuse » !

Leur EP est sorti le 16 mai dernier. Il est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légales.

On a aimé le côté Chill de cet EP. Ça sent l’été, la plage en début de soirée, les barbecues, … La Pagaille est allée chercher un autre style et apporte une touche sudiste mélangée à de l’autotune. On vous conseille d’y aller faire un tour !


Les Deux Meufs : Qui êtes-vous ?

La Pagaille : Nous sommes un groupe Marseillais. Il y a Blacka qui réalise des prods notamment sur le dernier EP. Oussama, son blaze, c’est son prénom ! Il y a aussi Gab ou Gabesko ! Et Neto. (Lors de l’interview, RAZ était absent). On s’est tous rencontrés les uns via les autres. On rappait chez lui ou l’autre. Ça s’est comme ça. C’est comme une famille aujourd’hui.

Les Deux Meufs : Vous avez déjà des projets à votre actif. Vous pouvez nous en parler ?

Gab : On a sorti « Attitude Pagailleuse Volume 1 ». On a tous sortis des sons solos de notre côté. Il y a eu pas mal de morceaux hors projet, une vingtaine de titres à peu près.

Oussama : Finalement, un seul réel projet est sorti mais on n’a pas arrêté de sortir des titres.

Les Deux Meufs : Comment l’idée est venue de faire un nouvel EP ?

Gab : On ne savait pas trop où on allait. On voulait refaire un truc comme à l’ancienne où on était tous ensemble. On voulait créer quelque chose, avoir une identité musicale. On a pris de la distance. On avait besoin de réfléchir. Puis il y a eu la vague TRAP qui est arrivée. Nous, on était assez OLD SCHOOL.

Oussama : A la base, c’était pas forcément un EP. On enregistrait des sons pour les sortir. Et puis, on a trouvé une cohérence. On avait 5/6 sons enregistrés. On s’est dit qu’il fallait qu’on en rajoute encore quelques uns pour en faire un projet.

Les Deux Meufs : Qu’est ce qui différencie ce projet du précédent ?

Gab : Pleins de trucs ! Le style … L’ambiance … C’était vraiment BOOM BAP avant. On a grandi aussi.

Oussama : Les sons, c’est plus les mêmes. On a travaillé différemment.

Gab : On a évolué. Mais même la musique, elle a changé. Ça n’a rien à voir. La musique aux Etats-Unis a apporté une nouvelle vague avec la TRAP puis PNL. On se l’ai prit de plein de fouet et ça nous a remis en question.

Oussama : On s’est posés la question de ce qu’on avait à apporter au mouvement. Ça ne servait rien de tourner en rond. On est partis sur un style plus moderne tout en gardant notre empreinte.

Les Deux Meufs : On va retrouver quels thèmes sur votre EP ?

Neto : Le plaisir !

Oussama : Ouais c’est ça. Le cool, le relax … Les collègues …

Gab : Mais les ambiances restent sombres et ça a toujours été un peu le cas sur tous nos morceaux. C’est un défouloir, un truc où on se lâche. Sur cet EP, on est plus libres en fait. On voulait plus faire que la musique que du RAP. On s’est décomplexés sur certaines choses comme le vocodeur. Avant, pour moi, c’était pas envisageable.

Les Deux Meufs : L’écoute des nouveautés Rap a fait que votre EP est différent ?

Oussama : Moi, j’ai toujours écouté de tout et j’ai jamais été choqué par l’autotune. C’est très personnel à chacun.

Neto : C’est important d’avoir l’esprit notamment en terme de musique. Moi, j’écoute beaucoup de Rap ricain en fait. Et eux, ils savent y faire avec le vocodeur ! J’écoute quelques morceaux de Rap Français mais je préfère le ricain comme Asap Rocky, Kendrick, … Ça m’inspire grave ça ! Parce qu’ils essaient d’innover et pas de refaire ce qui existe déjà. L’originalité, pas faire comme les autres. Faut changer le monde.

Les Deux Meufs : Vous parler d’originalité, d’apporter de nouvelles de choses, … Est ce que c’est ce que vous faites avec cet EP ?

Oussama : On apporte notre touche avec cet EP. Je pense que c’est pas des sons qu’on a l’habitude d’entendre.

Gab : C’est des sons qui nous ressemble en fait. C’est pas forcément cohérent avec « Attitude Pagailleuse Vol.1 » mais ceux qui suivent, ils vont nous reconnaître. Ils vont comprendre notre délire. C’est pas quelque qui n’a pas été fait mais c’est quelque chose avec notre odeur, notre empreinte à nous. C’est Pagailleux quoi ! C’est la forme qui a changé, pas le fond. C’est pas qu’on a plus envie de faire du BOOM BAP, mais on fera pas un meilleur BOOM BAP que AKH ou les personnes qui l’ont fait avant.

Oussama : Y’a toujours des gens qui auront envie d’écouter du BOOM BAP mais la question c’est qui a envie d’écouter du BOOM BAP de 2016 par des nouvelles personnes … Alors qu’il y en a déjà eu et surtout des classiques !

Neto : Finalement, est ce qu’on peut faire mieux que le BOOM BAP d’avant … C’est ça aussi !

Gab : Je suis persuadé qu’IAM, ils faisaient la TRAP de leur époque. Ils allaient aux Etats-Unis pour enregistrer, ils prenaient des inspirations comme MOBB DEEP. C’était le truc le plus pointu des Etats-Unis. C’était beaucoup plus recherché. Nous on aime bien regardé ce qui fait. Aujourd’hui, il y a beaucoup plus de prods électroniques qui sortent par exemple. Rien que le BOOBA x Christine and The Queens, même si ça nous plaît pas forcément, ça ouvre des portes à la musicalité.

Les Deux Meufs : Est ce que vous pensez que le Rap s’ouvre à d’autres univers ?

Gab : Pour moi, clairement oui ! Y’a beaucoup plus de catégories de Rap. Par exemple, AlKapote, c’est un rappeur. Les gens, ils l’écoutent parce qu’il est fort techniquement mais aussi parce qu’il balance que des saloperies. Et ça, ça existait pas au tout début du Rap. En fait, ce que je veux dire, c’est qu’il y a pleins de styles différents et aujourd’hui, y’ a des Rap. Il y en a pour tout le monde, c’est ça qui est cool !

Les Deux Meufs : Justement, on va retrouver des featurings sur l’EP ?

Gab : Non et c’est un choix.

Oussama : Comme à la base, l’EP était pas forcément prévu, les titres ont été enregistrés. Mais je pense que dans tous les cas, on n’aurait pas de feat sur un EP de 8 titres. On est déjà 4 à poser, faut laisser sa place à chacun. Sur une mixtape ou un album, je pense que oui.

Les Deux Meufs : Si on vous donne une baguette magique pour faire les featurings de votre choix, ce serait qui ?

Gab : Pas forcément quelqu’un de connu … Jordee … Ça serait un truc de fou ! Comme O Boy, c’est nouveau, c’est frais, j’aime bien.

Oussama : Moi … Kaaris. Il m’aurait sorti ses grosses punchlines, il m’aurait mis par terre !

Neto : Moi, ce serait Lady Leshurr !

Blacka : Moi, ce serait des beatmakers américains. 

Gab : Et pour l’absent … Lui ce serait surement un feat avec Le Rat Luciano. Ouais ou MHD ! 

Oussama : Oui ou il ferait bien un son love avec une meuf … Genre Wallen ! Je suis sur ! 

Gab : Moi, un pti son avec TSR ou VALD, je kifferais bien aussi ! 

Les Deux Meufs : Vous réflechissez déjà à un autre projet ? 

Gab : Oui. 70% des prods seront réalisées par Blacka. Plutôt une mixtape … 

Oussama : On verra aussi comment va tourner l’EP. On va pas se précipiter non plus mais c’est prévu, on y réfléchit. 

Les Deux Meufs : Un dernier mot ? 

La Pagaille : Big Up aux absents ! RAZ, Alphonse, Nine, Et dédicace Aux Deux Meufs ! Merci à vous ! On fait aussi un appel à ceux qui nous suivent : mettre la pochette de l’EP en photo de profil sur les réseaux pour le soutien ! 

Les Deux Meufs : Merci à vous les gars et force pour votre EP ! 


Nous remercions La Pagaille pour leur accueil !

One Love


La Pagaille sur Facebook / Twitter

StreetWear « Attitude Pagailleuse »


EP disponible sur Itunes  / Amazon / Deezer / …


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *