MICRO LES DEUX MEUFS

Du Rap & des Rimes : Glossaire

Micro

On entend souvent parler de technique, de rappeurs techniques, de techniques d’écriture ou encore de technicité lyricale … Mais finalement, qu’est ce que c’est ? 

Ce petit glossaire est fait pour éclaircir vos interrogations mais risque sûrement de vous ramener à vos cours de français !

C’est assez rudimentaire alors on a essayé de vous illustrer ces techniques avec tous les styles.

Bonne Lecture !


Les Rimes :

  • Rime : Répétition de sonorités identiques en fin de phase

 

  • Rime pauvre : Reprise de la même voyelle

 « Battu/Perdu » / « Feu/Peu »


  • Rime riche ou suffisante : Reprise d’un groupe de voyelle et consonne (ou consonne et voyelle)

« Cheval/Rival » / « Grise/Mise » / « Opportune/Lune »


  • Rimes plates ou suivies : AA BB CC …

« Oui je viens dans son temple adorer l’Eternel ;

Je viens, selon l’usage antique et solennel,

Célébrer avec vous la fameuse journée

Où le mont Sina la loi nous fut donnée »

(Racine)


  • Rimes croisées ou alternées : ABAB

 « Comme je descendais des Fleuves impassibles

Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :

Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles

Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs »

(Rimbaud)


  • Rimes embrassées : ABBA

 « Pâle étoile du soir,  messagère lointaine,

Dont le front sort brillant des voiles du couchant,

De ton palais d’azur au sein du firmament,

Que regardes-tu dans la plaine ? »

(Musset)


  • Rimes tripartites : AABCCB

« Mignonne, alors voir si la rose

Qui ce matin avait déclose

Sa robe de pourpre au soleil,

A point perdu de cette vesprée

Les plis de sa robe pourprée,

Et son teint au votre pareil »

(Ronsard)


  • Rimes brisées : Les phases riment ensemble par la fin des phases et par la césure (coupe placée dans une phase entre deux groupes rythmiques)

« En m’ébattant, je fais rondeaux, en rime,

Et en rimant bien souvent, je m’enrime »

(Marot)


  • Multisyllabique : Faire rimer des syllabes

« Même le fils de Nicolas Sarkozy kiffe trop ma saloperie, je suis un pyromane scatophile » 

(Al K-Pote, Bande de P***** de sales p****)

Pour le potin, Shakespeare s’adonnait à cette pratique … On parle du multisyllabique bien évidemment ! 


Les figures de styles :

  • Allégorie : Permet de représenter une idée abstraite (souvent l’amour ou la mort)

 

  • Allitération : Répétition d’un son consonne

« Du pur son de vermine sur la FM,

C’est rare comme trouver des couilles dans le slip des élus du FN »

(Lino, La loi du point final feat. Oxmo Puccino)


  • Anaphore : Consiste à commencer les phases par le même mot

« Les gens comme eux n’ont rien de spécial, de bien ou d’attachant

Les gens comme nous terminent au cachot, au gymnase à Cachan

Les gens comme eux voudraient qu’on soit chômeurs ou P4 »

(Sinik, Les gens comme eux –Remix)


  • Antonomase : Consiste à remplacer un nom commun par un nom propre

 

  • Assonance : Répétition d’un son voyelle

 «Grandir sans père c’est dur

Même si la mère persévère

Ça sert, mais pas à trouver ses repères c’est sûr !

Perdre sa mère c’est pire ! Demande à Pit j’t’assure

T’as pas saisi enlève la mer de la Côte d’Azur »

(Oxmo Puccino, L’enfant seul)

 « Puis me glisse, m’immisce, entre les cuisses de la Miss,

Ses yeux se plissent et elle dit « stop ton vice » »

(Mc Solaar, Obsolète)


  • Hyperbole : Met en avant une idée au moyen d’une expression grossière

« J’mets un billet sur la tête de celui qui fera taire ce con d’Eric Zemmour »

(Youssoupha, A force de le dire)


  • Métaphore : Figure de style fondée sur l’analogie, la substitution ou la comparaison

« Pour l’instant je suis violet comme un billet de 500 » (Booba, Fœtus)

« J’peux finir au tar-mi comme le célèbre Cheb Mami » (Booba, Garcimore)


  • Oxymore : Faire coexister deux termes de sens opposés au sein de syntagme (groupe de mot dans une phase)

« Quand j’arrive ils crient tous tout bas »

(Booba, On m’a dit)


  • Paronomase : Employer des mots côte à côte dont le son est semblable mais le sens est différent

« Avis d’tempête, ici, on est vite tentés

On veut finir du bon côté de la vitre teintée

Ah ouais, je sais que t’as envie d’tâter

Les fonds et les formes pourvu que ça vide ta tête »

(Nekfeu, Tempête)


Depuis toujours, la technique est au cœur du Rap. Chacun s’y essaie, persévère et s’améliore. Cet exercice n’est pas des plus faciles. Pas toujours entendu, compris. Le MC devra faire preuve d’une diction et d’un souffle digne de ce nom afin de se faire comprendre de ses auditeurs. Amatrices & amateurs de techniques voire de textes seront tout aussi exigeant : Ok, tu gères la technique lyricale … Mais ton son, il rime à rien (Elle était facile) !

En France, on pourrait parler de Dany Dan, reconnu par ses pairs et les ptis reufs d’aujourd’hui. Booba est le roi incontestable de la métaphore. Nekfeu qui a remis au goût du jour les rimes, assonances avec les consonnes. N’oublions pas Oxmo Puccino qui en a converti plus d’un au Rap.

Côté outre-Atlantique, on peut évidemment citer Percee P, Eminem, Tech N9ne et bien évidemment Kendrick Lamar … Mais là, c’est de la poésie (ouais, on le kiffe bien lui !).

Qui a dit que tout le monde pouvait rapper ?


Pour celles & ceux qui en voudraient plus, on a quelques livres à vous suggérer :

One Love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *