Fixpen Sill Edelweiss LES DEUX MEUFS

[Chronique] Fixpen Sill : Edelweiss

Fixpen Sill Edelweiss

Fixpen Sill s’est formé en 2009 et est composé de Vidji & Kéroué . Les deux rappeurs se retrouvent sur une musicalité fluide et des textes techniques. Mis au devant de la scène par leur collectif « 5 Majeur » composé de Vidji, Kéroue, Hunam, Heskis & Nekfeu, ils sortent un 9 titres sans promo qui atteindra plus de 30 000 téléchargements.

Fixpen Sill ont déjà à leur expérience un LP « Le Sens de la formule » et un Maxi « On verra plus tard« .

Le 5 février dernier, Fixpen Sill sort son premier album, intitulé « Edelweiss », on l’a décortiqué pour vous.

Bonne Lecture,

One Love


Cover :

Fixpen Sill a fait le choix d’exposer les éléments de la nature qui se déchaînent plutôt que les visages des deux MC’s. Cette cover annonce l’album, imagé par le premier titre « Edelweiss » et le dernier « Après moi le déluge ».

Edelweiss :

Titre éponyme de l’album, il permet une entrée en douceur dans leur univers musical. Nous avons écouté cette chanson par temps de pluie et on l’a trouvé parfaite pour accompagner ce temps. Elle nous a posées, laissées pensives. « C’est quitte ou double » est ici comme un « mojo ». Personnellement, ce titre est notre coup de cœur.

Edelweiss fait référence à la fleur. Un album qui est donc annoncé comme « rare et mythique » mais tout à la fois complexe.

Laisse tourner :

Vidji & Kéroué passe un message clair dès le titre du morceau. « Laisse tourner la prod » et laisse nous tranquille. En gros : tu connais c’est bien, tu découvres, c’est bien mais vient pas nous chercher des histoires. On valide !

Il y a un morceau caché dans ce titre. C’est la justification du titre de l’album.

L’aquarium : 

Ça y est, on retrouve Fixpen Sill et leurs flows ! Autant être honnêtes, on s’est ambiancées sur ce son ! C’est pas prise de tête. Il rapporte quelques souvenirs, plans galères, etc … La prod est un vrai bijou !

Tel Quel : 

Loyauté, honnêteté, sincérité sont les maîtres mots pour définir ce morceau. Quoi qu’il se passe, Fixpen Sill restera « Tel Quel » !

Casse Tête : 

Titre uniquement rappé par Kéroué qui aurait pu être mis au pluriel. Il nous expose tout ce qui lui prend la tête et a compris le message avec ses expériences précédentes. Son but, aujourd’hui, est d’éviter les galères, les casses têtes et de profiter !

Objecteurs : 

Dès les premiers beats, on a entendu du « 5 Majeur » : l’ambiance, le mood, le groove, … On remercie Fixpen Sill pour ce morceau « Flash Back ».

« Tu veux savoir si on fait ça pour la thune, t’as d’autres questions ? » / « Aujourd’hui ne pas être un enculé, ça coûte cher ». 

Focus : 

Focus ou introspection de la part de Vidji ? Tableau, arrêt sur image d’une société bien noircie par les actualités, le monde du Rap, l’humanité, … Un morceau conscient qui nous a quelque peu attristées quand même, mais s’il n’avait pas été, il nous aurait manqué ce type de titre sur l’album.

Prime de risque : 

Le morceau qu’on a clairement le moins aimé. On retrouve sur ce son Human & Heskis, membre du collectif « 5 majeur ». On attendait évidemment cette collaboration comme un « Big Up ».  On a pris ce titre comme un égotrip ou un « Fuck Off » aux rageux.

Ma fête : 

Le couplet de Kéroué nous a clairement fait penser à la série américaine « Hannibal ». Pour les connaisseurs, il nous a été impossible de ne pas s’imaginer la scène.

Le couplet de Vidji ou le mec complètement schizo qui pète les plombs !

L’outro est comme une justification de ce titre avec un ton humoristique. Morceau assez sarcastique … En tous cas, nous, à leur prochaine fête, on n’y va pas !

Hobo :

« On agit comme des robots » donne le ton du morceau. Kéroué & Vidji tirent le portrait d’une certaine société de consommation et de leurs protagonistes.

C’est pas compliqué : 

Kéroué & Vidji nous racontent avec un côté très « smooth », apporté par la prod, leurs parcours depuis leur plus jeune âge et comment ils voient les choses aujourd’hui.

Mauvais Oeil :

Ce morceau, assez prenant, nous a pas mal interpellé. Il fait un état, une photographie des mauvais choix, rencontres que certains peuvent faire dans différents buts comme l’argent, les femmes, la gloire, …

Ce son a pour ligne conductrice une seule philosophie : se concentrer sur les vraies choses de la vie.

PS : Une référence à Mauvais Oeil de Lunatic ?

Edlwss FM : 

Dans cet interlude, on retrouve le côté déjanté de Fixpen Sill. Peut importe la fréquence choisie, on les écoute !

Après moi le déluge : 

Dernier morceau de l’album qui est aussi une conclusion ou un condensé de tous les titres : « Tu vois de quoi on parle ». 

Nekfeu, aussi membre du collectif « 5 Majeur », apporte son couplet sur ce morceau. Ce feat, comme celui avec les autres membres, était attendu. Son absence sur cet album n’aurait certainement pas été comprise. Nekfeu a d’ailleurs repris son couplet lors de son passage aux Victoires de la Musique. Un gros Big Up à ses potos !

L’album :

De manière globale, on a aimé cet album. On peut l’écouter partout : dans les bouchons, en fond lors de dîner avec ses potes, … On aime leur chill et on l’a retrouvée ici. Côté technique, et on kiffe ça, le duo est à la hauteur des espérances.

Des morceaux ont déjà été clipés :

Liens pour télécharger l’album légalement :


One Love

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *