PRINCE WALY LES DEUX MEUFS

[Interview] Prince Waly : Portrait Musical

Prince Waly, membre du groupe de rap Big Budha Cheez et du collectif Exepoq sort son projet solo en collaboration avec Myth Syzer. Aussi bien inspiré par Mobb Deep en 1998 que par Kendrick Lamar en 2016, Prince Waly développe un style de rap bien à lui, mélangeant ses inspirations des années 90 et ce qui se fait actuellement. Passionné par le cinéma et les séries télé, Prince Waly qualifie son style de Tv Rap dans lequel il donne vie à ses propres scénarios, tirés de ses références cinématographiques et de la réalité qu’il vit au quotidien.


Les Deux Meufs : Si tu étais une chanson d’amour pour le Rap ?

Prince Waly : Mensongeur d’Oxmo Puccino, parce que le Rap c’est beaucoup de bluff. Faut raconter la magie pour parvenir à ses fins.

LDM : Si tu étais une chanson que tu peux écouter en boucle ?

PW : On my set d’Asap Rocky & Skepta pour l’atmosphère de la chanson, le clip fabuleux et les papillons.

LDM : Si tu étais une chanson de la honte ?

PW : Libertine de Mylène Farmer. Le track passait souvent à la télé quand j’étais petit, en fait, je regardais plus pour le clip que pour la chanson !

LDM : Une chanson intemporelle ?

PW : Miami de Will Smith. Je pourrais totalement faire ce style de son aujourd’hui. D’ailleurs Eva Mendes fait une apparition dans le clip du track …

LDM : Une chanson pour t’ambiancer ?

PW : U Better Recognize de Sam Sneed. En fait, quand j’écoute cette chanson, je m’imagine dans une caisse en train de rouler à 30km/h, sièges rabaissés, avec trois de mes gars armés dans la caisse.

LDM : Une chanson pour partir en vacances avec tes potes ?

PW : J’ai moi même du mal à le croire au début … Mais je vais dire Brigante de Jul. J’étais en Espagne et mon gars débarque avec ce morceau. Au début, on l’écoutait pour se marrer un peu puis, on l’a finalement écouté tout le long du séjour.

LDM : Une chanson pour te défouler ?

PW : Wild for the Night d’Asap Rocky. La prod de ce morceau signée Skrillex est énorme, c’est le morceau que j’écoute pour faire mon sport.

LDM : Pour traîner au lit le dimanche ?

PW : Take Five de Dave Brubeck. Aucune autre chanson ne me détend plus que celle-ci.

LDM : Une chanson pour t’évader ?

PW : Sweet Lullaby de Deep Forest. Quand j’écoute cette chanson, je n’ai qu’à fermer les yeux pour me retrouver au milieu de la forêt amazonienne ou au sommet du Kilimandjaro.

PRINCE WALY LES DEUX MEUFS

LDM : Si tu étais une chanson pour pleurer ?

PW : Sing About Me de Kendrick Lamar. L’émotion que me procure cette chanson est tout simplement réussite, de l’interlude du début aux paroles ou dans la douceur de ses intonations.

LDM : Si tu étais une prod pour écrire ?

PW : Temperature Rising de Mobb Deep. Avoir d’avoir des producteurs, je n’avais pas d’autre choix que d’écrire sur les prods déjà connues. Pendant au moins trois ans, j’ai écrit sur cette instru de Mobb Deep.

LDM : Si tu étais une chanson pour séduire ?

PW : Hotline Bling de Drake. Déjà parce que toutes les filles adorent ce son, 99% en tous cas ! Et parce que je me vois bien reprendre son flow et sa gestuelle pour mettre toutes mes chances ce mon côté.

LDM : Une chanson pour pécho ?

PW : Lady Hit Squad de Skepta. Pour les attitudes, le style et la classe qu’il dégage dans son clip.  Et aussi parce que je porterais le même col roulé Nike pour aller voir une fille.

LDM : Une chanson d’amour ?

PW : Je dirais « Mama Lova » de Kheops & Oxmo Puccino. J’ai énormément d’amour pour ma maman. Je lui dois tout puis, je me reconnais énormément dans cette chanson.

LDM : Pour faire l’amour ?

PW : Le son de sa voix me suffit amplement.

PRINCE WALY LES DEUX MEUFS


Nous remercions Prince Waly d’avoir accepté de se dévoiler en musique. On valide totalement le petit col roulé Nike.

One Love


Toutes les infos sur Prince Waly :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *