PLAYLIST DU RAP POUR LES MEUFS LES DEUX MEUFS

[Playlist] Du Rap pour les Meufs #1

PLAYLIST DU RAP POUR LES MEUFS LES DEUX MEUFS

Nous vous avons concocté une petite playlist dédiée aux Meufs ! Parce que oui, les rappeurs ne sont pas tous misogynes, sans cœur et des gangstas ! On le sait bien qu’au fond, ils aiment leur maman et nous ! Certains d’entres eux ont pris leur plume afin d’explorer les thèmes de l’amour, la haine, la trahison et la passion. On a mis du récent, du « à l’ancienne », du pour les « midinettes »,… En espérant combler tout le monde !

Comme on est sympa, vous avez juste à cliquer sur le titre de la chanson pour accéder au clip ! Même mieux, retrouve cette playlist sur notre chaîne Youtube !

Bonne écoute !


  • Madame Rêve, Swift Guad : Swift Guad, on le connait, parle souvent aux femmes. Sûrement parce qu’il les aime bien, hein ! Ici, il emploie « elle » mais cette chanson peut s’adresser à beaucoup de femmes. Ce morceau parle des rêves d’une femme et de ses paradoxes. Bref, on peut toutes s’y retrouver !
  • Une princesse est morte, KDD : Bon, OK, ce son est super à l’ancienne ! Mais on kiffe. C’est clairement un hommage à la femme notamment à la mère. Ce morceau s’image à travers plusieurs histoires de vie mais avec la même conclusion : « Une princesse est morte sans flash, ni escorte, sans bougie dans le vent, sans rose devant sa porte ».
  • Elle ne veut pas, A2H : A2H déclare clairement sa flamme à une fille qui ne veut apparemment pas de lui ! Il énumère une liste de stéréotypes masculins et y oppose son personnage. En gros, cette meuf, elle ne veut pas d’un rappeur et surtout de la vie qui va avec ! Mais bon, il est quand même prêt à « flinguer la ville entière ». On espère qu’elle va y réfléchir à deux fois quand même …
  • On est deux, Espiiem : Espiiem cherche l’amour ! Il la cherche… L’unique ! Il se sent seul mais fait une très belle déclaration à cette inconnue qui se trouve quelque part dans le monde. On rajoutera aussi qu’on a bien aimé le clip !
  • Les ennuis, Izia Feat. Orelsan : Duo surprenant ! Orelsan offre le refrain à ce morceau dédié à la rencontre d’un homme et d’une femme et notamment à « ce début » … D’où commence les ennuis ! Cette chanson reprend avec douceur les moments d’une histoire amoureuse.
  • Le volcan et la tornade, Cause Commune : Nous sommes désolées mais ce titre n’est pas disponible sur YouTube mais vous pouvez le retrouver sur les plateformes notamment Spotify. Ce morceau parle de la fin d’une histoire d’amour et des déchirements qui s’en suivent. La haine, la colère, les incompréhensions, les paradoxes … On a eu un véritable coup de cœur pour la prod.
  • Hier soir en boîte, Cause Commune : Ok, on vous propose un deuxième titre de Cause Commune mais on n’a pas réussi à choisir ! Cette chanson parle aux meufs comme aux mecs. Un couplet leur est dédié respectivement. Cause Commune dresse un tableau d’une soirée en boîte : les « filles faciles déprimées » et les mecs qui s’amusent en oubliant leurs meufs restée à la maison. Portrait sombre et réaliste ? On vous laisse y répondre.
  • Plus beau cul du monde, Odezenne : Pour les connaisseurs, vous reconnaîtrez vite leur plume et univers décalé. C’est simplement une histoire d’amour et pas seulement de cul ! Odezenne décrit cette demoiselle avec ses attributs physiques qui se transforment en sentiments. Ce morceau avec sa prod, nous a bien touché ! Mais rassurez-vous, on ne se met pas à pleurer à chaque changement de métro !
  • Du sexe opposé, Alpha Wann & Nekfeu : Il n’est pas tout jeune ce titre et la qualité n’est pas au top … Ok, on sait ! Alpha & Nek nous expose clairement leurs « problèmes » avec le sexe opposé. Ils nous décrivent chacun surtout, Nekfeu, leur vision idéale de la femme mais en même temps ils ne veulent pas souffrir … Un peu relous les garçons ! Mais bon comme ils nous dédicacent le morceau à la fin, on ne leur en veut pas !
  • Banalités, Set & Match : Idem que pour le titre de Cause Commune, vous retrouvez celui-là sur les plateformes. Finalement toutes ces petites histoires de cœur, de cul, d’été, … ne sont que des banalités … Non ?!
  • C’est pas ma faute, Set & Match : Alors là, c’est la grosse disquette ! Il nous a bien fait rire ce morceau ! C’est un Mea-culpa teinté d’une pointe d’humour. On ne vous en dévoilera pas plus, on laisse le plaisir de la découverte !
  • Les voyages en train, Grand Corps Malade : A ne pas écouter jour de rupture, jour de déprime ou même si vous n’êtes pas déprimée mais qu’il pleut ! Grand Corps Malade fait une comparaison entre les histoires d’amour et les voyages en train. Elle est jolie cette chanson, toute douce. Avec la prod, on dirait même une berceuse …
  • Rose noire, Georgio Feat. Elisa Jo : Georgio nous parle à sa manière de la rupture, d’un amour perdu. On reconnaît son style écorché vif qui est adouci par le refrain. On aime sa voix qui tremble de sentiments paradoxaux entre la haine et l’amour.
  • Si loin de toi, Pit Baccardi : Chanson classique et intemporelle traitant de la perte d’une maman. Elle prend aux tripes, la prod berce … On s’en lasse pas et on verserait même une petite larme.
  • Caroline, Mc Solaar : Besoin d’une description ? Non … Juste le plaisir de l’écoute !
  • La belle et le bad boy, Mc Solaar : Sans doute moins connue que la précédente. Mc Solaar nous raconte l’histoire d’où  ce titre d’un Bad Boy et d’une belle. Il y mélange les cultures notamment les niveaux sociaux. C’est un romance d’adolescents ou de jeune adultes. On vous laisse découvrir comment cette rencontre se termine …
  • Ma salope à moi, Doc Gynéco : On ne pouvait pas réaliser cette playlist sans ce morceau ! Alors OK, … Il parle à une tasspé mais quelle magnifique déclaration ! Il accepte tout de cette situation même que ses propres potes se fassent des films sur sa meuf … Bref, on adore, on kiffe, que du love !
  • Ma Benz, NTM :  Sans commentaire ! Ça sent le sex-appeal, la fièvre, … Elle te réchauffe même en hiver !
  • Angela, Saïan Supa Crew : Chanson qui a bercé notre été 99 (si on ne se trompe pas !) mais qui continue à nous accompagner à chaque chaleur estivale. Elle donne envie de zouker quoi ! Parce que faut avouer que quand tu danses là dessus avec tes copines … Tu te sens grave bonne !
  • Anti-Vénus, Youssoupha : Inspiré du titre « Vénus » de Diam’s, Youssoupha l’a transposé d’un point de vue masculin. Il décrit sa perte à cause d’une femme. Comme on dit : « l’amour rend aveugle ».
  • Aucun dieu ne pourra me pardonner, Stomy Bugsy : On connaît le côté « thug » de Stomy Bugsy et son amour pour les femmes … Donc il nous a fait une petite chanson pour nous dire « qu’on ne le mérite pas ». On va être honnête à sa sortie … On l’a bien fait tourné … (Chut … C’est du dossier ça !)
  • Un ange dans le ciel, Kool Shen : On découvre un Kool Shen touché, heurté, blessé dans cette chanson qui l’a écrite à Lady V. Elle a été la danseuse de NTM mais aussi sa compagne pendant quelques années. Il a pris sa plume non pas pour lui dire au-revoir mais à plus.
  • Si tu m’aimais, IAM : IAM qui souhaite reconquérir une femme , qui court après elle. Ça sent bien la tristesse quand même !
  • Bye Bye, Menelik : Chanson qui reprend les codes « classiques » d’une histoire entre une meuf et un mec. Elle est imagée par des disputes redondantes : le meuf relou, le mec qui sort tard, …  On se clashe mais on s’aime hein !
  • Tu l’as fait pour elle, Sexion d’assaut : Ah les renois et les ganstas quand ils parlent d’amour … Nous cela nous a fait bien rire ! Mais bon, ils nous admettent « être love » …  Avouez qu’on arrive à vous rendre dingues !
  • Pour le pire, Orelsan : On y retrouve Orelsan et son style nature peinture ! Mais quelle honnêteté ! Avec un fond humoristique, il arrive à nous décrire l’histoire d’un « mec en chien ». On valide totalement !

Ceci est une playlist et non un classement. Oui, on a pensé aux égos de nos petits rappeurs !

Nous avons réalisé cette playlist pour les meufs mais les gars, elle peut aussi vous servir !

One Love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *