SNEAKERNESS PARIS 2016 LES DEUX MEUFS

Sneakerness Paris 2016

SNEAKERNESS PARIS 2016 LES DEUX MEUFS

Ce weekend, c’était le SneakerNess à Paris : un des plus gros événements européens qui rallie tous les SneakersAddict / SneakersVintage / SneaKersILoveYou / et j’en passe … Il était donc évident que je ramène ma fraise !

Départ samedi matin 8h30 Gare Saint Charles, évidemment billet de dernière minute donc billet OuiGo. A m’ment donné on va se dire qu’il va falloir arrêter avec le OuiGo parce que Ok c’est moins cher mais la taille des sièges est quand même proportionnelle au prix de ton billet. Espérance de dormir durant le trajet 3h, réalité : 15 min !

Bref, arrivée à Marne La Vallée, tout le monde connaît le délire. T’arrive à 11h30 mais tu seras à Paris Intra Muros à 14h … Puisque tout le monde fait la queue pour récupérer son petit ticket pour la capitale … Je vous passe les mous, les étrangers, et les parisiens qui râlent ! Bref, billet pris me voilà dans le RER.

Arrivée Gare de Lyon, l’angoisse et le chaos sont de nouveau au RDV. La course aux métros, aux taxis, personne ne sait où il va ! J’ai décidé de ne pas me faire chier, j’ai sauté dans le premier taxi direction la Cité de la Mode !

Arrivée au lieu tant attendu, je récupère mon invitation et les portes du paradis s’ouvre devant moi ! Le son est à balles, il y a déjà des milliers de personnes qui défilent, on y a vu de tout mais quand je dis de tout c’est de tout : des chiens habillés, des femmes moins habillées, des hommes habillés en femme, … Bref, tout le monde était là et avait revêtu sa plus belle paire et son plus beau look !

Vous avez plusieurs types de personnes qui se rendent à cet événement : les parisiens qui viennent découvrir, les bobos parisiens parce que la sneakers et le hiphop c’est tendance, ceux qui recherchent la paire mais la paire qui fera saliver tout le monde mais aussi collectionneurs & revendeurs !

Personnellement niveau look, un petit tee shirt basique blanc, une jupe longue bleue, et une paire de air max one non pas classique mais en édition limitée bien sûr ! Durant cet événement, personne ne se regarde enfin si mais tous les yeux sont rivés vers le sol car on mate les pieds des autres ! La tendance est à l’assortiment de la chaussette & la basket. Ou aucun assortiment, et là, ça s’appelle du Patchwork ! Le survet Lacoste Jaune et les requins sont désormais swag et hype, oui être habillé en caillera, c’est avoir du style. Amis du terter, vous êtes les bienvenus !

SNEAKERNESS PARIS 2016 LES DEUX MEUFS

Niveau son, du HipHop y sera passé non-stop alternant Rap US et Rap Français, les gros tubes passeront en boucle. 92i Veyron de Booba a désormais remplacer La Marseillaise. Et même si je kiffe le son, je plains quand même les revendeurs à côtes des mega enceintes ! Ce qui était cool, c’était alternance des DJ féminins & Masculins !

Côté prix, vous pouvez repartir avec une paire à 20 balles comme à plus de 1200 euros … Chacun ses choix ! Perso, la réédition de la air max 95 a eu raison de moi et de ma banquière. Comme les petits bijoux en plexi à l’effigie des air max 97 !

Des goodies était évidemment au RDV, j’ai pu bouffer la tête de Kanye West,  croquer la virgule Nike et mettre des mecs à mes pieds payés pour remettre à neuf mes petits souliers.

22h direction le Wanderlust pour la soirée SneakerNess en collaboration avec la marque Tealer ! Du monde, du monde et du monde ! Kekra, jeune rappeur parisien était annoncé en Guest au côté du duo de beatmakers Twinsmatic. Mais avant leur arrivée, petite visite du lieu !

Une salle sombre presque cachée avec Tekila Tex aux commandes, une ambiance chauffée à bloc, des personnes survoltées, je découvre le « Voguing ». Je vous entends déjà dire « Mais qu’est ce que c’est encore ce truc » « C’est la nouvelle tendance à Paris » « ouais ça arrive tout droit du Bronx » … On se calme ! Le Voguing est une danse qui a vu le jour dans les années 70 inspirée des défilés de mode. La communauté transsexuelle et gay des afro et latino-américains s’affrontent pour remporter la victoire et le billet ! C’est avec les yeux écarquillés que j’ai contemplé leurs performances. En un mot : Chapeau !

Puis vient l’heure de se restaurer, un petit burger à 12 balles évidemment sans frite ni supplément … Ah Paris, je t’aime tant. Une petite bouteille d’eau ? Oui mademoiselle 4 euros ! Et là deux situations : moi clairement choquée du tarif et la vendeuse choquée que je ne commande pas une vodka redbull GHB … Mais il était quand même kiffant de pouvoir danser, swinguer, blablater sans être obligée de porter des talons de 10  … Perso, je n’en ai pas donc j’aurais dit aurevoir à cette belle soirée !

Kekra débarque sur scène enfin débarque avec ses 15 potes en survet et cagoulés. C’est ça qu’on aime dans le rap français … C’est pas Florent Pagny qui débarquera avec ses 15 chèvres de Patagonie ! Tout le monde chantent en coeur le refrain de son morceau le plus connu « C’est pas joli » au moins une dizaine de fois. Bref, la soirée se déroule comme prévu !

 

Rentrée à l’hôtel à 6 du mat, une douche est nécessaire et surtout quelques petites heures de sommeil. Réveil à 10h, petit déjeuner sur les quais de la seine. Ah oui, au fait, amis marseillais, à Paris, les tartines de beurre, c’est le serveur qui les fait .. Je dis ça, je dis rien ! Le manque de dodo se fait sentir mais je pars de nouveau affronter la population !

Encore plus de monde que la veille, et là c’est la guerre des prix … Eh oui, tout se négocie, les liasses se font montrer, les transactions Paypal affluent ! Tout le monde veut sa paire ! Une Porsche à servi de présentoir, Foot Locker faisait voltiger ta paire, Crep Protect vernissait nos petits pieds. L’animation était une fois de plus au RDV.

18h, fin du game. Tout se range très vite, personne ne laisse rien traîner … Le monde de la sneakers est comme tout milieu, tout le monde se connaît même à travers le monde. Les réseaux sociaux notamment Instagram met en lien chaque collectionneur. Le départ se fait à coups d’embrassade, de « see you soon », « thanks Bro ».

Je passerais ma soirée de dimanche OKLM dans le quartier du Marais, avec des falafels et du pastrami. Dernier verre dans un bar sympa. Paris aura eu raison de moi.

Retour lundi fatiguée comme jamais.

Mais Paris tu m’auras comprise … A chaque fois je suis conquise.

One Love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *