L'ORACLE Moïra Beth payet LES DEUX MEUFS SITE REFERENT DE LA CULTURE HIPHOP AU FEMININ RAP

[Interview] L’Oracle : Entre Rap & Graff

L’Oracle, il vient de la Seine Saint Denis (toujours avoir la voix de Joey Starr en tête) et plus précisément de Noisy-Le-Sec. Mordu de graff, il écume sa ville, les routes de France. Il se crée sa mifa de la street entre le 93 et Marseille.

L’Oracle a déjà 3 projets à son actif : Street Volume 1, Galavanizé et Hardcore. Il impose et revendique un style Old School totalement assumé. Ses projets voyagent entre la France et la Roumanie. L’Oracle nous montre qu’encore une fois la musique n’a pas de frontière.


Les Deux Meufs : Qui est tu ? D’où viens tu ?

L’Oracle : Je suis l’Oracle. Enchanté. Je viens de Noisy-Le-Sec dans le 93. J’ai commencé le Rap avec un pote Roumain (qui est aujourd’hui son ingé son), c’était en 2009. Nous sommes vraisemblablement des enfants du HipHop. On fait du graffiti depuis très jeune. Ça fait du break, de la capoeira. On tourne autour de l’art en général et on a tous évolué dans des secteurs différents du HipHop. Moi j’ai pris le Rap, mon pote est ingé, d’autres sont beatmakers, graffeurs, artistes, …

Les Deux Meufs : Quelles sont tes influences ?

L’Oracle : Ce qui m’a poussé à écrire, c’est ce qu’on a tous écouté jeune : le Rap des années 90/2000, l’âge d’or du Rap Français. Genre Tandem, particulièrement pour moi mais aussi La Fonky Family, IAM, NTM qui sont complètement basiques. Lunatic où il y a un énorme travail. Mafia K’1 Fry pareil. C’est toutes les évolutions des futurs gros poids lourds qui sont là aujourd’hui. Forcement, nous on est la génération qui a grandi sans internet donc avec un HipHop complément différent de celui d’aujourd’hui. Le Rap c’était une motivation pour la vie et on a grandi avec ces motivations. Aujourd’hui, on est dans un monde de l’internet et des réseaux sociaux où c’est très différent. Mais j’ai continué à suivre et je trouve aussi ma place dans ce monde qu’est celui de mon époque actuelle. Quand je vois des jeunes explosés sur internet avec de la trap, du drill, etc … Je suis tout aussi fan.

Les Deux Meufs : On t’a vu apparaître avec le mouvement des Gilets Jaunes. Tu peux nous en dire plus ?

L’Oracle : Par rapport au HipHop avec lequel j’ai grandi … Le Rap défendait des valeurs de la street. Des valeurs de pauvreté, des valeurs humbles, d’associations, … Tout un tas de choses qui étaient populaires et qui ont disparu par l’américanisme dans lequel on est un peu tombé. Je trouve qu’il y a une sorte de désolidarisation des gens populaires. Je me suis senti concerné parce que ça nous concerne tous. D’accord, pas d’accord, politisé, pas politisé : la réalité c’est que le mouvement défend des principes qui sont les nôtres. Du coup, je me suis senti touché. Il n’y a pas de mal à descendre dans la rue pour exprimer son mécontentement.

Les Deux Meufs : Si tu pouvais faire un feat avec un Rappeur US, un rappeur Français ?

L’Oracle : J’en prendrais plusieurs en fait … Seth Gueko, j’adorerais bosser avec lui par rapport à son côté très humoristique. Pareil pour Alkpote. Je trouve qu’il y a un réel coté théâtral. Je parle même pas de l’ancienne génération … Et chez les jeunes, je pense à un gars comme Vald ou Alpha Wann. J’écoute beaucoup de Rap Us mais je ne serais pas d’avis à faire un feat avec les américains. Le seul feat que je connaisse qui a été bien fait c’est “Iam & Sunz Of Man“. Depuis ce titre, j’ai pas l’impression d’avoir entendu un super feat et il y en a eu pleins même beaucoup. Donc non, je ne suis pas fan.

Les Deux Meufs : Tu as déjà réalisé 3 projets. C’est quoi la suite ?

L’Oracle : Je vois les projets Rap comme une évolution professionnelle ou scolaire. Ma première mixtape, c’est le bac à sable. Galvanizé, c’était un EP donc collège. Hardcore, j’ai eu mon bac en gros ! Maintenant, je m’attaque aux études supérieures et je vais faire des dégâts. “Génocide” (prochain projet) est sensé sortir. J’ai pas encore de date. Il est en mastering. En même temps, j’ai des rdv pour une éventuelle distribution ou pourquoi une signature ! L’album, il est à un niveau auquel je ne peux pas le sortir comme ça en indépendant. Il n’aura pas l’aura qu’il doit avoir. Je préfère donc prendre plus de temps pour le sortir et faire les choses correctement.

Les Deux Meufs : Si y’a des personnes qui veulent te croiser ?

L’Oracle : Graffiti ! Ceux qui savent et connaissent, savent où me trouver. Et à Noisy-Le-Sec: de la gare au pont de Bondy !


Nous remercions L’Oracle pour sa passion qui transpire et pour le thé !

Crédit Photo : Moïra Beth Payet