FAF LA RAGE LA FRAPPE MARSATAC LES DEUX MEUFS VALENTIN ANTONINI

[Interview – Marsatac] La Frappe : Faf La Rage

La Frappe: Résultat d’un travail collectif entre 4 structures marseillaises La StudTwerkistanOnly Pro & Synergie Family qui met en avant la scène locale Rap. Faf LaRage, figure marseillaise en est le parrain.


Les Deux Meufs : Comment ça va ?

Faf LaRage : Ça va ! Fatigué mais en même temps content et satisfait. Ça s’est bien passé. Les sets de la Frappe ont été très bien accueillis. Les artistes ont été performants. Je suis content !

Les Deux Meufs : Pourquoi avoir choisi d’être le parrain de ce collectif ?

Faf LaRage : On me l’a proposé et j’ai dit oui. Il y a un souvenir avec Marsatac et la première édition à laquelle j’ai participé. L’initiative de monter un collectif avec la nouvelle génération et de les mettre en avant avec une scène, j’ai trouvé ça plutôt bien. C’est pas tous les festivals qui font ça. C’est ma manière de saluer l’initiative.

Les Deux Meufs : Justement, c’est important pour toi de soutenir ce genre d’initiative ?

Faf laRage : J’ai toujours fait quand je pouvais et quand je trouvais le projet intéressant. C’est important. C’est le futur. C’est le HipHop. J’ai toujours défendu certaines valeurs de ce milieu là. J’ai connu les époques où on était pas aidés. C’est ma manière de rendre à cette musique ce qu’elle m’a apporté.

Les Deux Meufs : Tu espères un retour de cette exposition par Marsatac du HipHop Marseillais ?

Faf laRage : Déjà, il fallait que ça se passe bien en termes de technique, de prestations, de public. On ne savait pas dans quoi on mettait les pieds. Les artistes sont satisfaits. Le public est chaud. Les gens ont adhéré. Il y a eu vraiment un impact direct. Il y a quand même du niveau. C’est pas que des débutants. Ils ont des morceaux aboutis, ils savent ce qu’ils veulent et où ils vont. En termes de flows, de lyrics et de musicalité, ils n’ont rien à envier à certaines grosses affiches. Je parle pas forcement du festival mais de manière générale. Il y a un gros potentiel. Je suis à fond avec eux.

Les Deux Meufs : Des conseils à leur donner ?

Faf laRage : Les conseils, je leur ai dit ce que j’avais à dire. Honnêtement, pas grand chose ! Plus des petites astuces. Ce business, c’est la jungle. Ils ont des outils qu’on avait pas à l’époque comme Youtube, les réseaux sociaux. Ils peuvent faire leur propre promo sans l’aide de personne. La difficulté, c’est qu’il y a énormément de personnes sur le terrain … Donc les conseils … Soyez les plus performants, les plus ambitieux, les plus passionnés … C’est eux qui y arriveront. Ils ont tous du potentiel mais la question est : qu’est-ce que vous allez en faire ? Ça fait parti du game.

Crédit Photo : Valentin Antonini

Les Deux Meufs : le média féminin de la culture HipHop. Les Zouzes du Rap Game.