MAES LES DEUX MEUFS SITE REFERENT DE LA CULTURE HIPHOP AU FEMININ

[Live Report] MAES : la scène comme exutoire ?

MAES entre en scène : chemise ouverte (on pense que c’est une Versace et vous ?), lunettes, coupe fraîche, caleçon qui dépasse et jean noir. Torse apparent avec bronzage digne des cocos.

Le concert au Ninkasi Gerland à Lyon est annoncé complet. Djaya (Yakine & Gianni) ouvre les hostilités devant un public déjà bien chauffé. Ouverture des portes prévues à 19h, à 18h, c’était déjà blindé dehors. On retiendra leur morceau “Touchdown” issu de leur projet VSLT.

On se permettra par contre de mettre un gros voire un très gros bémol pour rester polies, aux rageux, aux mecs déjà bourrés à 20h ou défoncés sous Jack/Pilon qui hurlent des “Nique ta mère”, “Vas y rentre chez toi”, et on en passe. Le respect bordel ?! Vous là …

Il y a toujours un entracte entre deux artistes. Les professionnels appelleront ça un changement de plateau (Ouais, on a envie que vous vous couchiez moins bêtes ce soir). Durant ce temps-là, on a aperçu le sosie de Dylan Robert. On a aussi vu beaucoup trop de meufs avec des pétards plus long que leur bras. On va aussi finir par se demander si on a pas raté la promo d’Apple “iPhone X à 20 balles”. C’est comme les Balenciaga. Tout le monde en a. On finira notre étude sociologique par un coup de coeur pour les mecs qui font les caïds mais qui sentent à des kilomètres la lessive de leur daronne (Coeur sur vos mamans & sur vous).

MAES entre en scène : chemise ouverte (on pense que c’est une Versace et vous ?), lunettes, coupe fraîche, caleçon qui dépasse et jean noir. Torse apparent avec bronzage digne des cocos. La scénographie est simple mais efficace. Ce soir, c’est MAES.

Le rappeur Marocain enchaîne ses plus gros tubes notamment “Depardieu”, “Mama”, “Fumer”. On quitte l’album “Pure”. Maes enchaîne avec “42 by Night”.

Le Rappeur de Sevran demande au public un gros Big Up pour son pote “Vieux Loup”. Désolées mais nous sommes obligées de vous poster cette vidéo …

Le concert continue avec “Avenue Montaigne”, “Switch Up”, “Bâtiment”, “Sur Moi”. Nous sommes à la moitié du show. Les premières notes de Madrina résonnent dans la salle. C’était une mise en bouche. Calmez-vous. “Mula” continue d’échauffer les esprits. Un drapeau du Maroc vient se hisser sur les épaules du Rappeur durant “Sous weed”. “Billets Verts”, “Panamera”, “Penave” font monter la température d’un cran.

Une personne fait un malaise dans le public. MAES arrête le concert. Il attendra que la personne reprenne ses esprits pour continuer sa prestation. “Particulière”, “LDS”, “Sur Moi” sont repris en coeur par le public. “Outro” annonce la fin du concert. La foule entière attend “Madrina”. Tu sais, le son aux 53 millions de vues !

MAES, finalement, c’est deux salles, deux ambiances en 1h30. Tu passes de la chicha à la zonzon sans t’en rendre compte avec une grande aura solennelle. Un charisme, une prestance pour un gars de 24 piges seul sur scène.

On fera un clin d’oeil aux ramasseurs de gobelets plus vifs que jamais pour récupérer les euros des consignes. On vous voit !

Big Up à l’équipe d’High-Lo !

Crédit Photo : #31#

Les Deux Meufs : le média référent de la culture HipHop au féminin