YOUSSOUPHA LIVE REPORT LES DEUX MEUFS MISTER FIFOU

[Live Report] Youssoupha : c’est la famille

Notre interview de Youssoupha était bouclée. (Ça arrive ! Calmez-vous !) Après avoir dégusté un bon burger au Ninkasi … L’heure de se rendre au concert était venue. Réaliser un live report n’était pas du tout prévu. Mais on ne pouvait pas garder cette soirée pour nous.

On tient tout d’abord à saluer la prestation de Chanje qui assure les premières parties de Youssoupha sur la tournée “Expérience Tour”. On a kiffé les accompagnements à la guitare comme l’ambiance “Turn Up”. On y a vu un côté Moha La Squale sur scène avec cette espèce de rage qui vient du bide. On vous invite à aller checker !

(On profite du changement de plateau pour aller faire un tour au “wawa”. Le transbordeur … Va vraiment falloir faire un truc. C’était dégueulasse. Y’a du papier une fois sur dix. Là, y’avait même un toilette sans porte … Les mecs, c’est comment de votre côté ?)

La scénographie, c’est une cassette. Tu sais la cassette que tu mettais dans ton walkman. Ouais … Ça pique … La claque ! C’est accompagné de deux choristes, de son DJ et d’un live band que Youssoupha monte sur scène.

Le public Lyonnais se compose autant de nouveaux arrivants que de fans de la première heure. Le morceau “Apprentissage” date de l’époque où le rappeur n’avait pas encore de cheveux (c’est lui qui le dit). Le public connaît les paroles. Il en est de même pour “l’Effet Papillon“. Nous avons droit à une poussée d’adrénaline sur un des morceau les plus connus de Busta Rhymes.

Les gimmicks “Oh Oh” retentissent. On a l’impression d’être dans les années 90. L’OM a remporté la coupe (Hahah !). “Chanson Française” est acclamée. Et elle fait un putain de bien cette chanson.

L’instru de Californication des Red Hot Chili Peppers commence. Une standing ovation est faite à l’artiste. Un court et joli discours. Nous sommes invités à faire un câlin à notre voisin. C’est “FREE HUG” ! C’est avec le track “Entourage” que la suite se fait.

“Ready or not” résonne. Ce sont les deux choristes : Ayelya & Jara qui enchaînent. Elles ont fait le taff de ouf ! Autant à la danse, au chant mais aussi un flow de malade ! On vous a kiffé les filles.

Youssoupha nous embarque à Kinshasa. Apprendre le lingala en une soirée, c’est chaud par contre un pas de danse, c’est faisable ! Toute la salle danse en même temps avec le même pas sur le même rythme. Tout le monde est congolais ce soir !

On continue avec “Polaroïd Expérience“. C’est d’ailleurs sur le titre éponyme que l’artiste entre en scène. “Par Amour” est clamé par la foule tout comme “On se connaît“.

Youssoupha remonte sur scène capuché. “Mourir 1000 fois” est interprété dans un calme absolu. Le Rappeur évoque le partage, la douleur, la perte de proches, les attentats, …. Et que finalement être là peut être associé à un acte militant. Il a failli nous faire chialer. On est honnêtes. Les couples se font des calins et des bisous. Les potes se prennent dans les bras. OK, ça fait un peu bisounours comme ça mais c’était riche. Fallait être là.

Le concert est clôturé sur “Espérance de vie“. La salle se rallume. C’est du Jackson 5 qui est diffusé. Les gens continue à danser comme si personne ne voulait quitter cette salle et ce qui s’en dégage.

Ça a été une soirée riche. On a dansé, on a ri, on a souri, et on failli verser la larme. Ce concert rentre dans notre top 5. Cimer Youssoupha.

Crédit Photo : Mister Fifou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.